L'aéroclub des Ailes Tourangelles compte parmi ses membres des instructeurs bénévoles et disponibles qui auront le plaisir de vous apprendre à piloter. Nous proposons aux élèves 4 licences de pilotage : La licence PPL, la licence Brevet de Base et la licence LAPL qui se font sur avion, et la licence ULM qui se fait naturellement sur ULM.

Nous offrons en plus la possibilité aux jeunes de passer le Brevet d'Initiation Aéronautique, ce n'est pas une licence de pilotage mais elle permet dés le collège d'apprendre les bases de l'aviation.

La licence PPL


Le PPL (pour Private Pilot License) est une licence OACI (reconnue mondialement) qui autorise son titulaire à voler de jour seul à bord d'un avion monomoteur, sans rémunération et avec passagers. Contrairement au LAPL, il est possible d'apposer sur le PPL des habilitations et/ou qualifications tel que le VFR de nuit, la qualification multimoteur ou l'IR privé.

Conditions d'obtention

Il n'y a pas d'âge pour commencer une formation, cependant le 1er vol solo à bord ne peut intervenir avant 16 ans révolus et l'obtention du brevet avant 17 ans révolus.

Formation pratique

Pour obtenir le PPL, il est nécessaire de réussir un examen théorique et pratique. Les pré-requis sont les suivantes :

  • 45 heures de vol au total, 25 heures de vol en double commande (avec instructeur)
  • 10 heures de vol en solo incluant 5 heures de vol en campagne
  • et au moins un vol de 150 nm (280 km) avec un arrêt complet sur deux aérodromes différents de celui de départ

Formation théorique

L'examen théorique du PPL est composé de 2 modules avec des questions de type QCM à choix unique, pour réussir l'épreuve, il faut obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses à chaque module dans un délai de 18 mois à compter de la réussite du 1er module. A l'issue, le théorique a une validité de 24 mois à compter de la réussite du dernier module pour pouvoir passer le test pratique.

Privilèges

Exercer les fonctions de commandant de bord sur un avion monomoteur sans rémunération sur le territoire français (et plus si obtention de la compétence linguistique anglaise), avec passagers.

Validité

La licence PPL est valable à vie, cependant la qualification SEP ("Single Engine Piston", monomoteur à pistons) associée a une validité de 24 mois. Pour revalider la qualification SEP, il existe 2 moyens en fonction de l'expérience récente. Si vous avez effectué dans les 12 mois précédent l'expiration au moins 12 heures de vol, dont au moins 6 heures de vol en solo et 12 décollages et atterrissages, il s'agit d'une prorogation ; dans le cas contraire, il s'agit d'un renouvellement. Prorogation : il suffit de faire au moins 1 heure de vol avec un instructeur habilité dans les 12 derniers mois. Renouvellement : il faut faire un test avec un examinateur (FE).

La licence Brevet de Base


Le Brevet de Base de pilote d’avion (ou BB) est un brevet national (français, donc non reconnu dans un autre pays) qui autorise son titulaire à voler seul à bord dans un rayon de 30 km autour de l’aérodrome de départ, sans passager et sur le type d’avion ayant servi à la formation. Avec de l’expérience, des extensions d’autorisation peuvent être accordées par un instructeur habilité. La mise en application de la réglementation européenne Part-FCL le 8 avril 2018 marquera la fin du Brevet de Base ; les titulaires d’un BB pourront exercer les privilèges du brevet jusqu’en avril 2018, après, une conversion vers la nouvelle licence (LAPL) devra être effectuée.

Conditions d’obtention

Il n’y a pas d’âge pour commencer une formation, cependant le 1er vol solo à bord ne peut intervenir avant 16 ans révolus et l’obtention du brevet avant 17 ans révolus. Pour obtenir le brevet de base, il est nécessaire de réussir un examen théorique et pratique. Les pré-requis sont les suivantes : 6 heures de vol en double commande (avec instructeur), 4 heures de vol en solo, 20 décollages et 20 atterrissages en solo.

Formation pratique

Afin de se présenter à l’examen pratique du brevet de base, vous devez avoir effectué au minimum 10 heures de vol, comprenant au moins 6 heures en double commande (avec un instructeur) et 4 heures de solo supervisé (avec au moins 20 atterrissages). Ce minimum règlementaire est très faible et prend en compte une éventuelle expérience aéronautique (planeur, ULM, …). Pour un débutant complet, il faut entre 15 et 20 heures de formation. Cela dépend bien sûr de la disponibilité, de l’implication et du travail personnel de l’élève-pilote.

Formation théorique

L’examen théorique du brevet de base est composé de 60 QCM à choix unique. Pour réussir l’épreuve, il faut obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses. Dans le cas de la poursuite vers un PPL, le théorique PPL est valable également pour le brevet de base.

Privilèges

Voler seul à bord et sans rémunération, dans un rayon de 30 km autour de l’aérodrome de rattachement et sur le type d’avion ayant servi à la formation, hors des espaces aériens contrôlés (exception de l’aérodrome de départ).​


Extensions possibles

  • Emport de passagers
  • Utilisation d’autres aérodromes éloignées de moins de 100 km
  • Utilisation d’autres avions
  •  Voltige
  • Vol de nuit
  • Remorquage de planeurs

Validité

Le brevet de base a une validité de 24 mois. Le pilote doit justifier de 10 heures de vol dans les 12 mois précédant la demande de renouvellement qui se fera avec un instructeur habilité ou un examinateur.

La licence LAPL


Conditions d'obtention

Il n'y a pas d'âge pour commencer une formation, cependant le 1er vol solo à bord ne peut intervenir avant 16 ans révolus et l'obtention du brevet avant 17 ans révolus.

Formation pratique

Pour obtenir le LAPL, il est nécessaire de réussir un examen théorique et pratique. Les pré-requis sont les suivantes :

  • 30 heures de vol en instruction et,
  • au moins 6 heures de solo supervisé, dont
  • 3 heures de navigation et au moins un vol de 80NM avec un arrêt complet sur un aérodrome différent de celui de départ.

Formation théorique

Il faut pour obtenir le LAPL passer l'examen théorique du PPL qui est composé de 2 modules avec des questions de type QCM à choix unique, pour réussir l'épreuve, il faut obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses à chaque module dans un délai de 18 mois à compter de la réussite du 1er module. A l'issue, le théorique a une validité de 24 mois à compter de la réussite du dernier module pour pouvoir passer le test pratique.

Privilèges

Pouvoir voler à titre non commercial sur des avions monomoteur de masse maximale au décollage inférieure à 2 tonnes dans toute l’Europe des 27 et en Suisse (+ autres pays si accords bilatéraux). Le pilote ne pourra emmener que 3 passagers au maximum et seulement une fois qu’il aura fait 10 heures de vol supplémentaire depuis l’obtention du LAPL.

Validité

Le LAPL a une validité « glissante » : le pilote devra toujours pouvoir justifier, dans les 24 mois précédant son vol, de :

  • Au moins 12 heures comme commandant de bord incluant 12 décollages et 12 atterrissages et 
  • D’un vol d’entrainement d’une heure minimum avec un instructeur.

S’il ne justifie pas de cette expérience, le pilote devra, soit faire un test en vol avec un Examinateur, soit effectuer les heures de vol manquantes sous la supervision d’un Instructeur.​

La licence ULM


La licence ULM pour Ultra Léger Motorisé permet de piloter un appareil monomoteur à piston dont la puissance est inferieure à 100cv et dont la masse maximale est inférieure à 450kg (475kg si équipé d'un parachute de cellule).Les ULM sont limités à un équipage de 2 personnes maximum.

nynja1001

Conditions d'obtention

Il n'y a pas d'âge pour commencer une formation, cependant il faut avoir 15 ans révolus pour l'obtention de la licence.

Formation pratique

Il n'y a pas de prérogative horaire pour la formation pratique, c'est l'instructeur qui derterminera si l'élève est apte à piloter un ULM seul et en toutes sécurité.Le nombre d'heure nécessaire pour l'obtiention de la licence dépend donc du niveau de l'élève et de son implication dans la formation. L'obtention de la licence peut se realiser en controle continu ou par un vol spécifique

Formation théorique

L'examen théorique ULM est une épreuve QCM de 40 questions, pour réussir l'épreuve, il faut obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses​.

Privilèges

Exercer les fonctions de commandant de bord sur un ULM sans rémunération.

Validité

La licence ULM est valable à vie

Le BIA – Brevet d'Initiation Aéronautique


Brevet Initiation Aéronautique

Le Brevet d’Initiation Aéronautique (qui existe depuis 1999) atteste d’un niveau de culture générale dans le domaine de l’aéronautique et de l’espace. Il est ouvert aux jeunes âgés d’au moins 13 ans à la date des épreuves. Le diplôme délivré conjointement par le ministère de l’Education Nationale et le ministère chargé de l’Aviation Civile, permet d’avoir des facilités pour l’obtention de bourses attribuées par la Fédération Française Aéronautique (FFA).

Il s’effectue dans le cadre d’une convention signée entre un aéro-club et un établissement scolaire. Il peut être présenté en candidat libre. Il comporte une initiation théorique dans un établissement scolaire et une initiation pratique en aéro-club. La formation a lieu soit dans un aéro-club, soit dans un établissement scolaire.. Elle peut aussi se faire en « candidat libre ».​


L’obtention du BIA apporte:

  • une connaissance en aéronautique représentant à peu près à 70 % des connaissances requises pour le brevet de pilote privé (PPL) ainsi que pour le brevet de pilote de planeur.
  • une expérience pratique grâce aux différentes activités pratiquées dans le cadre de la formation au cours de l’année ;
  • une bourse (voir ci-après).


Le BIA aux Ailes Tourangelles : Une formation au BIA est proposée chaque année par les Ailes Tourangelles. Elle est gratuite, et assurée bénévolement par des adhérents de aéro-club, pilotes amateurs et formés à cet enseignement (titulaires du CAEA ).​


La formation BIA 

Les cours débutent en octobre, et ont lieu le mercredi dans l’établissement scolaire de rattachement. Cela représente environ 25 séances de cours, de deux heures chacune, qui sont assurées par l'aéro-club, et permettant de parcourir tout le programme officiel. S’y ajoutent des compléments pour les élèves de 3ème, leur permettant d’aborder facilement certaines notions de l’aérodynamique et de la mécanique du vol. Des visites peuvent également avoir lieu dans divers domaines aéronautiques. Le BIA est excellent support pour préparer le Brevet de Base de pilote d’avion, le LAPL ou le PPL.


Pour en savoir plus

L’examen se déroule en général vers la mi-mai et comporte cinq épreuves obligatoires portant respectivement sur : – L’Aérodynamique et la mécanique du vol – La Connaissance des aéronefs – La Météorologie – La Navigation, la réglementation et la sécurité des vols – L’histoire de l’aéronautique et de l’espace L’examen, organisé par les académies, se déroule chaque année vers la mi-mai. Il prend la forme d’un QCM de 100 questions qui portent sur cinq thèmes connaissance des aéronefs ; Une sixième épreuve facultative portant sur l’aéromodélisme, le vol libre, l’anglais aéronautique ou l’ULM est également proposée aux candidats.​


Les Bourses FFA

Les bourses sont accordées sur dossier à tout jeunes de moins de 25 ans (dont les titulaire du BIA) en plusieurs phases :

 au lâcher : 335 € ;

  • à l’obtention du Brevet de Base sans BIA : 335 €  
  • à l’obtention du brevet de base pour Aérojeune (titulaire du BIA) : 500 € 
  • à l’obtention du PPL (Private Pilot Licence)  670 € 
  • à l’obtention du 1er cycle de voltige : 335 € 
  • à l’obtention de la qualification montagne : 335 €

La qualifiaction vol de nuit


L'aérodrome d'Amboise-Dierre à la chance d'être équipé pour faire du vol de nuit. L’habilitation Vol de Nuit permet d’affiner son pilotage et de découvrir la troisième dimension d’une autre manière. Sous réserve de ne pas avoir de restriction médicale, elle s’obtient après avoir effectué :

  • 5 heures de vol de nuit dont 3 heures en double commande.
  • 1 heure de vol en campagne, (navigation),en double commande.
  • 5 décollages et 5 atterrissages complets de nuit.
  • L’habilitation « Vol de nuit » est reportée par l’instructeur qui vous fait la formation sur votre carnet de vol. Elle est ensuite reportée sur votre licence par les services de la DGAC.

L’habilitation VDN est acquise à vie, s’il n’y a pas de restriction médicale à posteriori. Pour pouvoir emmener des passagers de nuit, il faut justifier au cours des trois derniers mois : 3 décollages et 3 atterrissages dont 1 de nuit.

 

volnuit